Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 21:26

La FCPE est la première fédération de parents d'élèves.

Elle est présente dans la plupart des établissements où elle participe à la vie scolaire pour défendre l'intérêt des enfants et représenter les parents. La FCPE est une force de proposition et d'action.

 

La FCPE compte aujourd'hui :

  • 300 000 adhérents,
  • 65 000 parents d'élèves élus aux conseils d'école et aux conseils d'administration,
  • 10 000 conseils locaux
  • 100 associations départementales et extra-métropolitaines et des représentants dans les établissements français à l'étranger.

Fondée en 1947, la Fédération des conseils de parents d'élèves est reconnue d'utilité publique dès 1951 et agréée mouvement d'éducation populaire en 1982.


Au total, 1 600 000 familles ont voté pour la FCPE aux dernières élections.

Repost 0
Published by Secrétaire Fcpe Centre/Casanova
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 21:23

Les 14 et 15 octobre 2011, soyez nombreux à voter pour vos représentants dans les conseils d'école des écoles maternelles et élémentaires.

Repost 0
Published by Secrétaire Fcpe Centre/Casanova
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 19:52

Evaluations en juin en CE1, CM2, 5è : attention « orientation précoce » ! 

 
La FCPE n’est pas dupe de la dernière proposition du ministre.
 Elle refuse des évaluations nationales en fin d’année qui ne pourraient conduire qu’à orienter précocement les élèves et réfère une évaluation en début d’année qui permette la mise en place par l’enseignant d’une pédagogie adaptée aux élèves nécessaire à la réussite du plus grand nombre.

La fédération demande au ministre d’organiser des évaluations qui servent aux élèves et aux enseignants. Elles doivent avoir lieu en septembre, c’est-à-dire en début d’année de chaque cycle ou en début de dernière année du cycle. Et doivent être expliquées aux parents.

La FCPE ne s’oppose pas à une évaluation du système qui, elle, peut se faire par sondage (c’est-à-dire sur un échantillon représentatif de la population scolaire) et qui permettrait par ailleurs d’économiser quelque 20 millions d’euros qui équivalent à 600 postes pour l'Education nationale.


Repost 0
Published by Secrétaire Fcpe Centre/Casanova
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 19:40

Ecole du Centre Compte-rendu du Conseil d’école du vendredi 4 mars 2011 18H15 à 20H15

Participants

Directrice : Mme Françoise Vacher

Enseignants : Mmes Valérie Privat, Sylvie Le Guen, Chantal Delamare, Béatrice Voisin, Nathalie Guérault, Nathalie Clavaud, Sophie Rocheteau, Corinne Deloger, M. Michel Plantade ,  Gaël El Bahi,  Crestey, Mlle Drillaud Excusés : Mme Savalle, Mme Guziak, M. Bothua

Représentants des Parents d’élèves : APEI : Mmes Marianne Bagot, Saïda Boutar, Nadia Ghaleb, Sabine Chapin, Annie Archer, Langlais, Selbi,  De Premonville,M. Monin, 

FCPE : M. Meknassi

Déléguée Départementale de l’Education Nationale : Mme Aliette Gousset

Représentante de la Mairie : Mme QUILLIN, excusée

Coordinateur service Vieux Pont - Parc : M. Jimmy Dem

 

Introduction

 

1- APRES L’ECOLE

Les parents ont regretté que les dates de préinscription pour le second semestre n’aient pas été communiquées aux familles dans les cahiers de liaison. M. Jimmy Dem indique que ces dates d’inscription pour le 2nd semestre ne sont effectivement envoyées par courrier qu’aux familles dont les enfants sont déjà inscrits. Il s’agit d’un choix, destiné à répondre à l’inquiétude des parents quant à la pérennité du mode de garde, une place est assurée dans le dispositif mais pas forcément pour l’activité choisie. Les places restantes sont attribuées aux nouveaux inscrits. Les parents souhaiteraient s’impliquer davantage dans les comités de pilotage. Seulement, ils ont lieu sur le temps scolaire car les professionnels, notamment les écoles, ne sont disponibles que sur ce temps là. M. Jimmy Dem propose donc aux parents de les rencontrer à un autre moment afin de leur présenter les décisions du comité de pilotage. A défaut, les parents souhaiteraient recevoir un compte-rendu des réunions afin d’informer les autres parents d’élèves des décisions prises. Par ailleurs, Mme Vacher précise qu’un affichage avait informé, dans les délais impartis, les familles des nouvelles dates d’inscription.

 

2–TEMPS DU MIDI

Mme Vacher, Mme Papin, référente cantine et Madame Archer, représentante APEI, ont rencontré Madame Quillin et ont échangé avec cette dernière sur les différents problèmes du self. Le problème d’absentéisme des animateurs a été longuement évoqué ainsi que le rôle de Mme Papin à l’égard des animateurs. Mme Papin signale régulièrement les dysfonctionnements. Elle intervient pour encadrer la surveillance des élèves et la mise en place des animations. A ce titre, elle est habilitée à définir l’attribution des tâches de chacun (animateurs et vacataires). Par ailleurs, Madame Vacher précise qu’il n’y a pas d’élève violent qui déjeune à la cantine. On peut peut-être déplorer dans certains cas un manque d’intervention des animateurs. Mme Vacher leur rappellera d’être plus vigilants. Par ailleurs, le nombre important d’enfants dans la cour et leur besoin de défoulement occasionnent parfois des accidents qui ne sont pas liés à des actes malveillants.

 

3-PONT DE L’ASCENSION

Suite à la note de service adressée aux écoles par M. l’Inspecteur d’Académie sur le pont de l’Ascension, le conseil d’école avait voté la mise en place du pont de l’ascension sous réserve que la mairie puisse organiser la garde des enfants le vendredi si nécessaire. Le remplacement du vendredi était prévu par le mercredi 1er juin. Les enseignants indiquent qu’ils ont observé un taux d’absentéisme de l’ordre de 22% sur des week-end similaires. La mairie ayant indiqué ne pouvoir décaler les différentes activités municipales du mercredi, il n’y aura donc pas de pont pour l’Ascension. Les enseignants et les parents d’élèves de l’APEI sont favorables à l’envoi d’un courrier vers l’Inspection pour proposer que les ponts puissent être accordés avec un remplacement de la journée par un jour de vacances. La municipalité a fait savoir qu’elle ne pourrait pas, sur un laps de temps aussi court, prendre les dispositions nécessaires à l’organisation des mercredi 1er juin et vendredi 3 juin. Les membres du Conseil d’École constatent toutefois que les communes limitrophes ont organisé leur pont de l’Ascension.

 

4-POINT SUR LES TRAVAUX

a.Préau

Compte tenu de la pénurie de salles dans l’école, les cours de langues ont lieu actuellement dans le préau. Celui-ci est tout à fait inadapté à ce type d’enseignement. C’est un lieu de passage, froid et bruyant. Il ne dispose pas de tableau correct. Mme Vacher enverra un courrier pour la mise en place d’une cloison amovible et l’achat de deux tableaux blancs de taille normale.

 

b.Petit terrain

Malgré les nombreuses relances de la part de l’école et des associations de parents d’élèves, il n’y a aucun retour concret de la part de la mairie sur les travaux à prévoir sur le petit terrain qui est DANGEREUX ET PEU PROPICE AUX ACTIVITES SPORTIVES en lien avec les programmes de l’école élémentaire.

 

5-RESULTATS AUX EVALUATIONS NATIONALES DE CM2

Les résultats de cette année sont bons. Par rapport à l’année dernière, ils sont équivalents en français mais meilleurs en mathématiques. Les résultats ont été supérieurs à la moyenne nationale en 2009 en français et mathématiques et 2010 en français uniquement. On constate toujours des items échoués liés au fait que les notions n’ont pas encore été travaillées. Aucune préparation spécifique n’a été mise en place et la passation a été identique dans les trois classes grâce à une concertation régulière entre les trois collègues de CM2. On note quelques surprises agréables, des élèves fragiles signalés depuis le CP et CE1 ont particulièrement bien réussi ces évaluations. Les parents des enfants de CM2 ont reçu les résultats individuels de leurs enfants et ont été invités s’ils le souhaitaient à en parler avec les enseignants. Des familles ont déjà été reçues à l’école. Un stage de remise à niveau sera proposé aux élèves qui ont eu quelques difficultés Ces stages de remise à niveau seront organisés au mois d’avril et il se peut qu’ils aient lieu à l’école du centre.

 

6-COLLEGE : DOSSIER D’ENTREE EN 6EME

Une réunion d’information, à destination des parents d’élèves de CM2 aura lieu, le 11 mars à 18 H. Une journée portes ouvertes aura lieu au collège Jean Perrin le 23 mai. Madame Vacher indique que l’année se déroule plutôt bien pour les enfants de 6ème qui ont rejoint le collège Jean Perrin. Un soutien à certains enfants de 6ème en difficulté est assuré par 2 enseignants de l’école du Centre dans le cadre de l’accompagnement éducatif.

a.Nouvelle procédure

Cette année, une procédure informatisée est mise en place pour l’entrée en 6ème. Mme Vacher recevra les parents d’élèves. Cette année, les parents ne pourront faire qu’une seule demande de dérogation dans le département et une hors-département.

b.Options pour l’année prochaine au collège Jean Perrin

L’anglais « plus » ne sera plus assuré en 6ème. En contre partie, il y aura une heure de langue en plus dès la 6ème. Une classe « basket » ouvrira en 5ème. Une classe « européenne » ouvrira en 4ème.

 

7-QUESTIONS DIVERSES

a.Manifestations de fin d’année

Comme l’année dernière, le carnaval sera organisé en même temps que celui des maternelles, le vendredi 8 avril. Madame Privat s’occupe de la partie chant.

La kermesse aura lieu le 25 juin. Un comité « kermesse » sera mis en place. Comme chaque année, des réunions seront proposées aux parents qui souhaitent participer. La chorale CP aura lieu en début de kermesse.

Une réunion d’information aura lieu le vendredi 7 juin à 20h pour les parents d’élèves de maternelle qui rentrent en CP l’année prochaine.

b.Projet « prévention routière et éducation aux premiers secours »

Les programmes prévoient maintenant une formation à la prévention routière et aux gestes de premiers secours. Une enseignante de l’école est formatrice aux « gestes de premiers secours ». L’’équipe souhaiterait qu’elle intervienne dans les classes. Les enseignants réfléchissent à la façon de mettre en place l’éducation à la prévention routière. Ils soulignent qu’il leur est difficile de s’adapter aux nombreux ajouts récents aux programmes dans de nombreux domaines (informatique, langues…).

c.Présence d’un rat dans l’école

Plusieurs personnes ayant noté la présence d’un rat, les services de dératisation sont intervenus très rapidement. Les enseignants ont sensibilisé leurs élèves aux dangers que cela peut comporter. Le Conseil d’école se termine à 20h.

Le présent compte rendu a été rédigé conjointement par Mme Vacher, Directrice de l’école, Mme Chapin et Monsieur Meknassi représentants des associations de parents d’élèves.

 

Le prochain conseil d’école aura lieu le 17 juin à 18h15.

Repost 0
Published by Secrétaire Fcpe Centre/Casanova - dans Vie de l'école
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 19:37

Nanterre - mobilisation générale contre la dégradation des conditions d’enseignement

Le 20 mai : dites Non! à la dégradation des conditions de l’enseignement public à Nanterre !

Tous unis pour cette journée d’action du 20 mai.

 

Défendre ensemble un enseignement de qualité pour tous les enfants de Nanterre.

Manifestation à 17h de la Préfecture, puis "nuit des écoles" dans certains établissement de la ville.


Repost 0
Published by Secrétaire Fcpe Centre/Casanova
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 19:40

 juin 2010

La FCPE appelle les élus locaux et les parlementaires à mesurer les dangers que constitue, pour l’Ecole publique, la mise en place des jardins d’éveil.

La parution au Journal officiel du décret du 7 juin 2010 relatif aux établissements et services d'accueil des enfants de moins de six ans entérine l’existence des jardins d’éveil !
Alors qu’il ne s’agissait en 2009 que d’une simple expérimentation, le gouvernement pérennise cette structure, sans avoir à aucun moment évalué l’expérimentation en cours .
Encore un engagement non tenu !

Le gouvernement passe en force, sans aucune concertation sur la scolarité préélémentaire.
La FCPE s’indigne que la diminution du taux de scolarisation des enfants de deux ans et la fermeture des petits établissements afin de laisser des locaux vacants pour l’implantation des jardins d’éveil soit un des leviers à activer pour améliorer le rendement .

Le lien entre la suppression de la scolarisation à deux ans et cette disposition est maintenant parfaitement établi. Le gouvernement n’a plus aucune autre ambition pour l’Ecole maternelle que d’en faire baisser les coûts....

Alors que les spécialistes s’accordent à dire que la scolarisation précoce est bénéfique pour les enfants, l’Etat décide encore une fois de faire fonctionner la calculette et uniquement celle-ci.
Pourtant les missions de l’Ecole maternelle sont bien différentes de celles des structures d’accueil du jeune enfant.

La FCPE rappelle que l’Ecole maternelle est le seul lieu qui accueille et scolarise les enfants sans distinction, gratuitement et sur tout le territoire français.
Elle dénonce le désengagement de l’Etat dans l’éducation et ce, dès le plus jeune âge.
Transférer les charges de l’Etat vers les collectivités territoriales sans compensation financière se fait encore une fois, au détriment des enfants et de leurs familles.
La FCPE n’accepte pas cette décision, purement financière, prise dans l’urgence, sans concertation, sans évaluation, et qui va encore davantage éloigner certains enfants de l’Ecole et de la réussite scolaire.

La FCPE appelle les élus locaux et les parlementaires à mesurer les dangers que constitue, pour l’Ecole publique, la mise en place des jardins d’éveil.
Repost 0
Published by Secrétaire Fcpe Centre/Casanova
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 19:32

Le CDPE 92 invite tous ses adhérents à se retrouver, lors de l’assemblée générale annuelle.

Samedi 22 janvier 2011 de 9 h à 12 h

Maison du Chemin de l’Ile – grande salle 61-63 Boulevard du général Leclerc à Nanterre
 

Les responsables des différentes commissions de travail feront un exposé de l’avancée de leur réflexion sur les thèmes suivants :

 

- les rythmes scolaires

 

- la formation des enseignants

 

- l’aide à la scolarité des enfants handicapés ou en difficultés scolaires

 

- point d’actualité : les suppressions de postes annoncées pour 2011 dans

l’académie de Versailles (120 postes en moins dans le 1er degré et 493 postes supprimés dans le 2nd degré)

 

 

Cette assemblée générale est ouverte à tous les adhérents FCPE des Hauts de Seine.


 

Repost 0
Published by Secrétaire Fcpe Centre/Casanova
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 19:29

6 décembre 2010

 

La réforme de la formation des enseignants est entrée en vigueur depuis la rentrée 2010.

Cette réforme avait pour objectif de supprimer des milliers d’emplois et de réaliser des économies budgétaires dans l’Education nationale.

La FCPE 92 a dénoncé cette réforme et communiqué de nombreux éléments d’analyse au cours de l’année scolaire précédente.

Aujourd’hui, nous en mesurons concrètement les effets. Cette réforme a pour conséquence de mettre devant des classes, dans le premier et le second degré, des jeunes enseignants-stagiaires sans formation professionnelle préalable.

L’enseignement est un métier exigeant. La préparation au concours, l’obtention d’un master, puis quelques semaines de tutorat et quelques heures de stage ne peuvent suffire pour être prêt à l’exercice de ce métier. Rappelons qu’avant la réforme les futurs enseignants bénéficiaient d’une année d’accompagnement pratique et théorique à la pédagogie et aux sciences de l’éducation.

C’est la qualité du service public d’éducation qui est en jeu

 

Que constatons-nous dans notre département ?

En primaire, 197 Professeurs d’Ecole Stagiaire (PES) devraient faire l’objet d’une affectation dans les écoles des Hauts de Seine.
- Combien ont été suffisamment préparés ?
- Combien vont prendre une classe en responsabilité du niveau correspondant à leur stage de préparation ?
- Quelle est la logique et la cohérence de l’affectation ? Sur quels critères et avec quel accompagnement ?

Nous avons posé ces questions lors d’une rencontre organisée mercredi 24 novembre 2010 avec l’Inspection d’académie des Hauts de Seine.

Consternations devant la confusion des réponses apportées… l’Inspection d’Académie n’a mis en place aucun dispositif digne de ce nom depuis la rentrée septembre ! Nous assistons à des opérations de « chaises musicales », dans certaines villes. L’Education nationale déplace des professeurs affectés sur des remplacements de longue durée pour affecter des jeunes enseignants-stagiaires, du jour au lendemain. L’Intérêt des enfants de la classe ne semble pas une préoccupation, pas davantage celui des équipes pédagogiques et encore moins celui du nouvel enseignant…

La FCPE 92 n’accepte pas le principe d’une affectation d’un PES en responsabilité dans une classe sans que celui-ci n’ait reçu un accompagnement adapté et n’ai fait l’objet d’une validation professionnelle.

 

La FCPE 92 exige :
- un plan pluriannuel de recrutement et l’arrêt des suppressions des postes ;
- une véritable formation des enseignants comprenant une formation à la pédagogie et à la psychologie de l’enfant ;
- la mise en place d’un processus d’intégration des jeunes enseignants comprenant des phases de sensibilisation, de formations pratiques, d’accompagnements sur le terrain, d’évaluations des acquis professionnels.

 

La FCPE 92 invite tous ses adhérents :
- à être vigilants sur le terrain,
- à interpeller l’inspection en cas de difficultés, et à informer le CDPE des problèmes rencontrés,
- voire, à se rapprocher de la communauté éducative pour engager le débat, sur le fond, à l’occasion des Conseils d’école et des Conseils d’administration des collèges et lycées.


Repost 0
Published by Secrétaire Fcpe Centre/Casanova
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 14:16
La FCPE constate qu'un nombre croissant d'enfants en situation de handicap ne peuvent plus bénéficier de l'accompagnement par des auxiliaires de vie scolaire (AVS) qui devraient faciliter leur scolarisation.
Cette situation déplorable dégrade considérablement les conditions de scolarisation de ces enfants et l'on peut craindre pour leur avenir.
Car l'Education nationale, par le biais des Inspections académiques, n'applique pas ou applique de façon incomplète les décisions prises par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), concernant l'accompagnement d'un élève par un AVS.
La loi du 11 février 2005 relative au handicap a été une avancée majeure pour la scolarisation en milieu ordinaire des enfants en situation de handicap. Mais son application n'est pas à la hauteur des enjeux !
C'est à l'Education nationale de recruter et de former les auxiliaires de vie scolaire nécessaires.
C'est à l'Education nationale d'assurer la formation des enseignants pour accueillir les enfants en situation de handicap.
La FCPE dénonce le désengagement de l'Etat dans la scolarisation des enfants en situation de handicap et demande que tous les élèves, quelles que soient leurs spécificités, soient accueillis correctement dans l'Ecole de la République.
Repost 0
Published by Secrétaire Fcpe Centre/Casanova
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 14:53

 

Communiqué de la FCPE des Hauts-de-Seine

 

La FCPE92 déplore la dégradation des conditions de la rentrée scolaire 2010

dans les Hauts-de- Seine.

Dans le premier degré

L’inspecteur d’académie des Hauts-de-Seine indique, dans son communiqué du 6 septembre dernier,

que 3.664 élèves supplémentaires ont été scolarisés en primaire à la rentrée 2010. Parallèlement,

il souligne la création de 88 classes (56 en maternelle et 32 en élémentaire) pour les accueillir.

Il s’agit, en fait, d’une dégradation des conditions d’encadrement des enfants puisque cela correspond

à une ouverture de classe pour 42 enfants supplémentaires.

La FCPE 92 ne peut accepter la surcharge des effectifs dans les classes. Elle est néfaste pour tous

les enfants des écoles publiques et va accroître encore l’échec scolaire pour les enfants ayant le plus

besoin d’un travail en petits effectifs.

A cette surcharge d’effectifs s’ajoute la baisse du nombre d’enseignants.

 ../..

Non, ce n’est pas de l’imprévoyance.

Contre toute logique, même purement comptable, les services académiques suivent les directives

ministérielles visant à réduire le nombre de postes d’enseignants. Les risques pédagogiques liés à la

surcharge des classes ne sont même plus évoqués. Les classes de plus de 35 élèves se normalisent.

Les conditions pédagogiques ne sont plus évoquées lorsque qu’il s’agit du 36

ème ou 37ème

élève.

Seule la capacité d’accueil des locaux scolaires semble prise en compte.

La FCPE 92 refuse cette politique de réduction systématique de moyens.

La FCPE 92 demande l’ouverture, sur chaque bassin de formation, du nombre de division qui permettra,

à tous les niveaux, de revenir à des effectifs par classe permettant à tous les élèves, redoublants

ou pas, de poursuivre leur scolarité dans leur lycée de proximité et de progresser dans leurs

apprentissages.

L’inspection académique reste muette sur les lycées professionnels et le bilan des affections postcollège.

La FCPE 92 affirme que l’Éducation nationale ne fait pas le maximum pour la réussite de tous les élèves.

Issy-les-Moulineaux, le 15 septembre 2010

 

 

 

Repost 0
Published by Secrétaire Fcpe Centre/Casanova
commenter cet article

Retour Page D'accueil

  • : Le blog de Secrétaire Fcpe Centre/Casanova
  • : Blog des élus FCPE de l'école élémentaire du Centre à Nanterre - Hauts de Seine. A destinations des parents des élèves.
  • Contact

Nous écrire

Adresse à utiliser : casanova.fcpe.centre@orange.fr

Archives

Pages